L'auteur et son œuvre | Singularités

1 / 5

Planche de timbres pour l’Union des aveugles de guerre (1956). Programme d’une soirée de gala au profit des polios de France, avec un texte de Jean Cocteau sur Émile Zola (1956).

En 1956, Cocteau dessine une planche de timbres pour l’Union des aveugles de guerre. L’épreuve de luxe sera remise le 30 novembre 1956 au président de la République et le timbre mis en vente en 1957.

*


La projection du film de René Clément  Gervaise au cours de la soirée de gala organisée au profit des polios de France en 1956, avec Maria Schell et François Périer, est une grande première mondiale. C’est sans doute aussi l’une des meilleures adaptations de  L’Assommoir de Zola. Cocteau accepte de le défendre non seulement pour aider une œuvre de bienfaisance, mais certainement aussi en raison de la présence au générique de François Périer qui fut l’inoubliable Heurtebise de son film  Orphée. Ce qui nous vaut aussi un texte dans lequel il dit ce qu’il pense de Zola.